Copyright 2019 - Custom text here

Dictature vaccinale : le moyen légal pour éviter les 11 vaccins

vaccins flacons seringuesDes médecins du Sud de la France ont communiqué le Moyen Légal pour protéger les enfants de cette vaccination mortifère. Alors pas de soumission à un ordre d'autorité et pas d'exposition inutile des enfants à des dangers que l'on peu éviter...

 

Rappel légal : L’Examen Préalable de Santé est inscrit dans la " Loi Vaccinale" et donc obligatoire avant toute vaccination. ( Articles 3 et 4 : http://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?numJO=0&dateJO=19520305&numTexte=02595&pageDebut=02595&pageFin= et Loi 11 vaccins : https://www.legifrance.gouv.fr/eli/decret/2018/1/25/SSAP1732098D/jo/texte)

Comment faire ?

Lorsque votre enfant aura atteint l’âge de la vaccination, allez voir votre médecin traitant et demandez-lui un Bilan de Santé de la Sécurité Sociale (ou de la MSA) qui attestera que votre enfant est Apte à recevoir les 11 vaccins. Dites bien que vous n’êtes pas opposés à cette vaccination mais que du fait que votre enfant présente certaines fragilités, vous voulez cet examen de Santé afin de vous rassurer et pour ne pas nuire à sa santé fragile.

vaccins enfants pleursVous envoyez alors (ou votre médecin) cette demande à la Sécurité Sociale (ou MSA). Dans l’attente, votre médecin devra vous faire un Certificat permettant de pouvoir mettre votre enfant dans une crèche ou à la maternelle. Vous serez couverts. Si vous avez un médecin récalcitrant (qui vaccine parce-que cela lui rapporte) : changez-en.

Demandez ensuite à la Sécurité Sociale (ou à la MSA) de vous faire, suite aux examens qui seront réalisés sur votre enfant, une Attestation de leur part qui stipulera l’autorisation de vaccination signée par un Responsable qui reconnaîtra que votre enfant n’aura pas à avoir une santé déficiente suivant cette vaccination. L’Attestation signée de la Sécurité Sociale ou de la MSA est primordiale à demander, car ce sont deux Organismes officiels liés à l'Etat, ce même Etat qui impose la vaccination. Vous attendrez longtemps !

Des parents l’ont demandé dans le Sud de la France, les médecins ont fait des certificats qui ont été présentés dans les crèches, dans les maternelles, les enfants ont été pris et, bizarrement, la Sécurité Sociale et la MSA n’ont pas donné encore à ce jour une suite logique et ce depuis début janvier 2018. Vous l’aurez compris, les Bilans de Santé sont Gratuits mais coûtent très chers ! C’est pourquoi la Sécurité Sociale et la MSA donnent rarement suite...

Votre médecin pourra vous renouveler le certificat médical de votre enfant autant de fois que la Sécurité Sociale ou la MSA seront connectés aux Abonnés Absents. Votre enfant pourra gravir les échelons de sa scolarité sans avoir à souffrir d’aluminium (qui une fois dans le sang, migre directement dans le cerveau) et des autres multiples adjuvants dangereux, certificat de votre médecin traitant toujours à l’appui.

Ceci est le seul moyen légal pour éviter ce cocktail vaccinal criminel.

Un vaccin qui multiplie la mortalité infantile par deux ?!

En juin dernier est sorti un rapport explosif sur le vaccin DTP (diphtérie, tétanos, polio) du lanceur d'alerte maintenant célèbre Pr Peter Gøtzsche. Ce rapport aurait dû faire grand bruit, mais a été accueilli par un silence assourdissant.

Qui s'en étonnera dès lors que quiconque ose aujourd'hui émettre des doutes sur la pertinence de nos politiques vaccinales est immédiatement ostracisé, déclaré dangereux pour la santé publique et trop souvent sacrifié sur l'autel du profit pharmaceutique. Depuis le printemps dernier, à ces pratiques d'intimidations se sont ajoutées les pressions exercées par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et le Congrès américain sur les géants d'internet (Google, YouTube, Facebook, Pinterest, Amazon...) pour purement et simplement bâillonner et rendre invisible sur la toile toute parole critique sur ce sujet, des réseaux sociaux aux moteurs de recherche.

Lorsqu'on connaît leur quasi-monopole sur le flux d'information (90 % des personnes dans le monde utilisent Google par exemple), on ne peut qu'être horrifié de constater que des entreprises privées décident, à coup d'algorithmes et en dehors de tout contrôle démocratique, des discours auxquels vous pourrez être exposés ou non, y compris sur les questions de santé.

Abus de position dominante, fabrique du consensus, cauchemar orwellien... Appelez ça comme vous voulez, mais comprenez bien que si vous souhaitez rester informés de manière un tant soit peu critique sur les questions de santé, ça demandera dorénavant une démarche active de votre part. Car tout est actuellement fait pour vous en empêcher et vous proposer, à la place, de jolies berceuses...

Mais revenons à ce vaccin DTP. C'est l'un des vaccins les plus courants au monde. Il est d'ailleurs utilisé par l'OMS en tant qu'indicateur de la couverture vaccinale globale, spécialement dans les pays à faible revenu. Les autorités sanitaires s'appuient sur des études qui en certifient les bénéfices dans toutes les situations pour encourager son utilisation. Mais les choses sont-elles vraiment aussi limpides ? À la lecture du résumé de ce rapport, vous verrez que la réponse est non.

_
Conférence de Maître Jean-Pierre Joseph, avocat au Barreau de Grenoble, qui a plaidé et obtenu gain de cause dans plusieurs affaires relative à l’obligation vaccinale et aux dégâts post-vaccinaux. Il est l’auteur de “Vaccins – On nous aurait menti ? L’avis d’un avocat” et en 2002 de “Vaccins, mais alors on nous aurait menti ?” .: Un régal de 24 mn : https://www.youtube.com/watch?v=0DeS7DorFT4&feature=youtu.be

__

sources : "Alternative Santé" et "la Lettre de Michel Dogna"

f t g m