Covid19 : un putsch politico-médical

coronavirus covid 19La pandémie actuelle qui affecte le système respiratoire, résulte de la pollution atmosphérique. Aussi la reprise économique ne peut se faire qu’à partir d’un projet visant à générer la décroissance. Les industries polluantes devront être progressivement remplacées par des modes de productions propres. Ce programme devrait s’accompagner par le désengorgement des grandes villes. Ce sont elles qui connaissent le plus grand nombre de malades des poumons. Ce serait le bon sens..

« Le microbe n’est rien. Le terrain est tout » Louis Pasteur

On a fait du Covi19 l’ennemi public numéro un, alors qu’il résulte d’une lente dégradation de la santé des populations vivant dans des zones industrialisées à outrance. Il est beaucoup plus facile de faire du virus un bouc émissaire plutôt que de regarder la réalité en face. Par le biais de la médecine, les mesures gouvernementales sont en train de prendre la population en otage en la privant de ses libertés au nom de sa sécurité. La république se grippe. Marianne est masquée. Les iPhones se préparent pour nous dépister et pister…

La Mascarade

Le Virus n’étant pas la cause, mais une résultante de la dégradation de la santé, on comprendra aisément que le port du masque ne sert pas à grand-chose. Il est même préjudiciable puisqu’il freine la respiration et renforce la problématique respiratoire. La croyance en un virus capable de sauter sur « les braves gens », relève d’une véritable mythologie. Le matraquage médiatique, quant à lui, contribue à accroître le stress, qui est, on le sait à l’origine de la plupart de nos maux.

Dans les grandes villes l’air le plus pollué ne se trouve pas à l’extérieur mais dans les appartements. Leur trop grande isolation génère des mini-asphyxies progressives aggravée par la toxicité des matériaux d’agencement et de leurs solvants. De tous temps, le remède contre les maladies des poumons consistait à placer les malades dans des sanatoriums au contact d’un air pur. Le confinement actuel et l’interdiction de sortir est une véritable aberration ! Cette situation fragilise et dégrade davantage la santé psychologique et physique des habitants.

Sont en cause non seulement la pollution atmosphérique provoquée par l’ère industrielle, mais également les méfaits de la prolifération des réémetteurs de téléphone sans fil. D’après certaines sources, l’épidémie du Covi19 en Chine a démarré dans une ville où l’on venait d’installer la 5G. Pourtant tout comme pour la pollution atmosphérique, de nombreux lanceurs d’alerte en dénoncent les dangers pour la santé !

Une civilisation hors-la-loi de la nature

Il est urgent de prendre conscience que le grand malade de toute cette histoire est notre civilisation. Nous étouffons par le désir incessant du toujours plus. La majorité des produits que nous consommons sont superflus et leur technologie nous éloigne de plus en plus de la nature. Seule une nouvelle manière de concevoir l’économie est en mesure d’apporter le renouveau nécessaire. Pour cela il importe que notre monde intérieur, souvent habités pas de très bonnes intentions, puisses se déverser dans la réalité du monde extérieur. Le changement passe par une nouvelle manière de vivre la vie en développant nos richesses spirituelles, artistique et intellectuelles. Alors nous cesseront de consommer ce qui est inutile et contribueront à changer le monde, tout simplement parce que, comme le dit la chanson, nous sommes le Monde.

Serge Fitz / Avril 2020. Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. . www.fitzotheque.com